22

septembre

2020



Actu’APH 6

Editorial

Construire

Le Ségur a pris fin. Sa conclusion n’est pas sans nous laisser un goût amer d’inachevé et de précipitation dans une conclusion arrachée en notre absence.

APH avait activement œuvré au sein du Ségur, au même titre que les
autres intersyndicales (IS), avec un apport décisif en terme de pouvoir de propositions et d’outils d’évaluation sous forme d’enquête approfondies à large participation de l’ensemble des acteurs médicaux de l’hôpital.
Peu importe celles et ceux qui sont à l’origine des propositions et du contenu des revendications quand elles sont justes et réalistes. Tout naturellement le consensus s’opèrera alors.
Si une véritable et ultime négociation est nécessaire pour rapprocher les points de vue et tenir compte des implications budgétaires, elle doit se tenir en présence de toutes les parties prenantes. Cela n’a pas été le cas, et nous le regrettons profondément.
Dans ces conditions, il était hors de question de signer un quelconque accord, d’autant qu’en étaient absents des points fondamentaux sur le temps de travail et les problématiques inhérentes à la permanence des soins.

Rien n’empêche toutefois que nous soyons présents autour d’une table avec nos collègues des autres IS lors d’un indispensable second round du Ségur : nous sommes en effet persuadés que c’est tous ensemble que nous pourrons mettre en place les meilleures solutions pour un hôpital public digne de ce nom et de nos concitoyens qui ont été témoins de son rôle irremplaçable ces deniers mois.

Jacques Trévidic, Président d’APH


SOMMAIRE

DOSSIER : Ségur de la santé

  • Pourquoi n’avons-nous pas signé les accords du Ségur de la santé ?
  • De l’espoir à la déception, chronique d’un enième plan pour l’hôpital public

DOSSIER : COVID-19

  • Ne pas fermer la parenthèse !
  • Réanimations éphémères : un exemple d’adaptabilité des soignants
  • Psychiatrie publique, catastrophe et soins
  • Quelles leçons tirer de la crise du COVID pour l’avenir de la prise en charge des personnes âgées
  • Et les DOM ?

PETITES ANNONCES