1er

février

2021




Communiqué de Presse Action Praticiens Hôpital - 1er février 2021

« Qui se soucie de nous, soignants, professionnels en formation et praticiens qui œuvrons jour et nuit pour défendre votre santé ? »


Après avoir été bernés par le conte de Ségur, voici que les soignants sont sacrifiés sur le compte de la vaccination pour tous les Français à risque.

Le Directeur Général de l’OMS, le 27 janvier 2021 au Conseil de l’Europe, affirmait : « Il est compréhensible que les gouvernements veuillent vacciner en priorité les soignants et les personnes âgées au niveau national » et concluait son propos par : « Ensemble, nous devons veiller à
ce que la vaccination des soignants et des personnes âgées ait débuté dans tous les pays au cours des 100 premiers jours de cette année. ».
Nous, soignants, professionnels en formation et praticiens à la ville comme à l’hôpital :
 qui sommes les plus exposés avec une facteur de risque de mortalité due au Covid multiplié par 3 à 5 vis à vis de de la population générale,
 qui exerçons jour et nuit sur le front Covid depuis bientôt 12 mois,
 ressentons avec amertume et dégout le mépris de ceux qui refusent de prioriser la vaccination des soignants.

Peuvent-ils garder leurs œillères pour ne pas voir la souffrance qui gangrène ? Peuvent-ils détourner leur regard vers les seules caméras des plateaux TV ? Peuvent-ils faire la sourde oreille pour ne pas entendre les soignants dans la rue et chanter la ritournelle du dédain politiquement correct en inondant les micros de messages toujours plus rassurants ?

Peuvent-ils ne rien ressentir lorsque la détresse et l’épuisement des soignants et des praticiens explosent, en se drapant de l’armure des responsabilités ?

Serions-nous de la « chair à virus » corvéables à merci et dotés d’une telle transparence que seulement des applaudissements et des mots devraient nous contenter ?
Qui oserait laisser les soignants, les professionnels en formation et les praticiens sur le quai de la « non-vaccination » et combattre sans armure ?

Les médecins en poste ou en formation et les soignants de ville, du médico-social, de l’hôpital sont votre rempart contre cet ennemi invisible.
Le quotidien du front c’est eux, c’est nous !

Offrons à ceux qui le souhaitent la protection qu’ils méritent : le vaccin !

Monsieur le Président, Action Praticiens Hôpital défendra la santé de la communauté soignante, l’arme au pied, car ce juste combat nous est chevillé au corps.

Monsieur le Président vous n’avez pas d’autre choix pour la Santé de la population que de respecter la santé des soignants !