16

janvier

2021




Voilà plusieurs mois que les hospitaliers sont à pied d’œuvre pour prendre en charge la population face à une catastrophe sanitaire sans précédent. Olivier Véran a voulu faire croire à la signature majoritaire d’accords qui ne le sont pas. Ce faisant, il a créé une rupture d’égalité sans précédent au sein d’une même institution publique. Les praticiens hospitaliers (PH) nommés avant octobre 2020 se verront rétrogradés vis-à-vis des nouveaux entrants, les contractuels déconsidérés vis-à-vis des titulaires.


Communiqué

Mais soyez en certain, Monsieur le Ministre, nous ne sommes pas dupes et nous ne plierons pas !

Ainsi, nous demandons :
 une inscription de l’ensemble des PH sur la même grille d’ancienneté, telle que définie pour les PH néo nommés dans le décret du 28 sept 2020,
 une grille de rémunération avec un plancher équivalent entre les contractuels et les titulaires, comprenant l’IESPE, avec une progression d’un échelon tous les 2 ans.

Devant l’absence de volonté de dialogue du Ministre, voire une propagande mensongère à l’encontre de celles et ceux qui font face à l’épidémie, nous, praticiens hospitaliers, titulaires et contractuels, soutenus par nos collègues praticiens en formation, appelons nos collègues à faire une grève totale tous les lundis à compter du 18 janvier tant que le Ministre n’accèdera pas à nos justes revendications.